Le pain quotidien de la démocratie indirecte

Si vous devez faire des courses comme une citoyenne fait aujourd'hui son choix dans une démocratie indirecte, cela se déroulerait à peu près ainsi :  


Vous allez au supermarché pour acheter une baguette, une bouteille de vin et un reblochon. Vous vous rendez compte que le supermarché ne vous permet pas d'acheter ces denrées séparément, et vous laisse uniquement acheter des paniers pré-remplis.  Il n'y a hélas pas de panier contenant la baguette, le vin et le reblochon. Il y en a un avec une baguette et un reblochon, mais une bouteille de vodka. Un autre contient un bon bordeaux, mais accompagné de cheddar et de brioche. 

Un problème : vous ne pouvez acheter qu'un seul paquet.   

Comme vous détestez la vodka, vous choisissez le deuxième panier, qui sera livré chez vous directement. Une fois à la caisse, vous apprenez que vous ne pourrez pas changer de panier avant cinq ans, et que durant ces années vous n'aurez donc ni baguette ni reblochon.

Après être rentré chez vous, le responsable du supermarché vous appelle et vous dit que les concepteurs des deux paniers se sont mis d'accord pour en proposer un commun pour tous leurs clients. Ce panier contient du cheddar, de la brioche et une bouteille de vodka, et vous sera livré pendant les cinq prochaines années. 

Au final, vous n'avez ni baguette, ni reblochon, ni vin. Vous avez dépensé votre argent pour les cinq années à venir en ayant à manger et boire ce que vous ne désirez pas, ne nécessitez pas, ou même n'aimez pas. Après un an, le supermarché vous rappelle pour vous dire qu'il y a un problème et que finalement vous n'aurez plus de cheddar non plus, mais que c'est la faute de quelqu'un d'autre. A la fin des cinq ans, vous n'aurez même plus l'envie d'aller au supermarché pour prétendre choisir ce que vous voulez pour les cinq années suivantes.

Voilà l'état de nos démocraties indirectes aujourd'hui. Vous, le client, êtes le citoyen. Le supermarché est le bureau de vote, et les concepteurs des paniers sont les partis, de gauche, de droite, du centre comme des extrêmes. Ceux qui changent les contenus des paniers sont les partenaires des alliances gouvernementales, et le gérant du supermarché est votre chef d'état. 

Tout n'est pas perdu cependant. Un nouveau marché vient d'ouvrir à deux pas. Ici, pas de paniers, vous pouvez choisir chaque objet que vous désirez, et revenir le lendemain pour choisir autre chose, au lieu de choisir tous les cinq ans. Vous pouvez avoir votre pain quotidien avec votre reblochon, mais décider de prendre un bon whiskey un autre jour. Ce nouveau marché, ouvert 24 heures sur 24, s'appelle la Plateforme d'Opinion Publique. 

Entrez. 


Retour à Pourquoi POP ?

Contactez nous via info (arobase) poplatform.org
Creative Commons BY-NC-ND License, 2015-2018. Design by Koliaza with Pingendo